Rapports nationaux

L'apprentissage en France

Le système d’apprentissage français est totalement intégré dans l’offre de formation des jeunes et se développe dans le cadre de la formation tout au long de la vie (alternance). Les entreprises françaises montrent un intérêt pour l’alternance malgré la complexité du système.

L’apprentissage est un système emploi-formation fondé sur :

  • L’activité de l’apprenti en entreprise
  • Un programme de formation obligatoirement diplômant dans un établissement de formation particulier : CFA(ou éventuellement un autre établissement partenaire habilité par le CFA)
  • Un contrat de travail particulier : le contrat d’apprentissage

Le gouvernement actuel s'est engagé dans réforme de l'apprentissage. L'objectif est de porter ce secteur au même niveau d'excellence qu'en Europe. La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a lancé le 10 novembre 2017, une consultation préalable à la réforme de l'apprentissage, Toutes les questions seront mises sur la table pour consultation avec tous les intervenants. Un rapport final est attendu en février 2018.

Pour en savoir plus sur l'organisation de l'apprentissage en France, vous pouvez télécharger le rapport complet.

Télécharger le rapport français

L'apprentissage en Europe

Pour savoir comment l'apprentissage est appliqué dans toute l'Europe et quels sont les besoins déclarés par les entreprises en matière d'apprentissage, cliquez sur les liens ci-dessous pour accéder aux rapports nationaux:

Télécharger le rapport anglais

  • Allemagne

En Allemagne, il y avait plus de 500.000 contrats d'apprentissage et 431.121 entreprises de formation (en 2015). D'une part, les statistiques indiquent 544.188 places de formation en entreprise, d'autre part 40.960 places de formation non occupées. 20.700 personnes étaient intéressées mais n'ont pas pu obtenir un contrat apprentissage.

Le projet SERFA a été lancé pour étudier les demandes des entreprises en matière d'apprentissage. Il a été réalisé au moyen d'un questionnaire en février 2017 dans sept pays européens. Le groupe cible de l'enquête en Allemagne était constitué de petites et moyennes entreprises dans différents secteurs d'activité. L'enquête ciblait à la fois les entreprises qui sont ou étaient en train d'offrir des apprentissages et celles qui ne l'ont jamais fait. Au total, nous avons interrogé 56 entreprises allemandes sur les raisons pour lesquelles elles proposaient ou non une formation en entreprise. Les données sont préparées dans le présent rapport avec les suppléments scientifiques pertinents.

Télécharger le rapport allemand

  • Slovénie

Le cadre juridique slovène prévoit que la formation pratique en entreprise fasse partie intégrante des programmes d'enseignement du deuxième cycle de l'enseignement secondaire et précise qu'une partie des programmes d’éducation et de la formation professionnelle est dispensée dans les entreprises.

Il existe 4 types de programmes de formation pratique au niveau secondaire supérieur, dont la durée varie en fonction du type de programme éducatif. En Slovénie, le système d'apprentissage par le travail fait actuellement l'objet d'une réforme majeure, qui consiste à élaborer et à piloter un nouveau modèle d'apprentissage dans le cadre du grand projet du FSE intitulé "Réforme de l'enseignement professionnel du second cycle du secondaire 2016-2021". Quatre programmes d'apprentissage sont mis en place au cours de l'année scolaire 2017/2018, auxquels viendront s'ajouter quatre autres l'année prochaine. Les programmes d'apprentissage visent à soutenir certains secteurs comme les professions rares pour lesquelles il y a peu de demande. Outre le modèle d'apprentissage, un modèle scolaire individualisé sera également développé. Le pilotage se terminera en 2021. Pour en savoir plus sur la situation actuelle.

Télécharger le rapport slovène

  • Espagne

En Espagne, le système de formation à deux voies est une politique clé des politiques nationales de promotion de l'emploi des jeunes face à la crise économique, et ce à partir de 2012. Aujourd'hui, l'apprentissage s'inscrit dans le cadre de deux politiques principales: l'éducation et l'emploi. Dans le cadre de l'emploi, les contrats de formation et d'apprentissage permettent aux jeunes jusqu' à 25 ans (ou 30 ans dans le contexte d'un taux de chômage élevé des jeunes) d'être formés dans une entreprise et dans des centres de formation, afin d'obtenir un certificat professionnel. L'objectif final de cette mesure est de faciliter le recrutement ultérieur de jeunes dans les entreprises.

Télécharger le rapport espagnol

  • Autriche

En Autriche, l'apprentissage fait partie intégrante du système autrichien d'enseignement professionnel dans l'enseignement secondaire. L'apprentissage est une combinaison de deux lieux d'apprentissage: les écoles professionnelles pour la partie théorique de l'enseignement professionnel et général (20%) et les entreprises pour la formation pratique (80%).

Les institutions publiques (ministères, service public de l'emploi autrichien) ainsi que les partenaires sociaux apportent un soutien très varié aux entreprises de formation (tant en ce qui concerne les aspects financiers, organisationnels, juridiques et éducatifs) afin de maintenir le niveau de l’ apprentissage offert et d'améliorer la qualité de la formation. Néanmoins, les petites et moyennes entreprises sont souvent réticentes à participer à une formation à deux voies. Cela est dû en partie à un manque d'information sur les avantages de la formation des apprentis et en partie à un manque d'orientation et de conseils directs.

Télécharger le rapport autrichien

  • Grèce

L'enquête a permis d'obtenir des informations très utiles sur les principaux problèmes / défis auxquels les entreprises sont confrontées durant le contrat d'apprentissage. Les principaux problèmes sont:

-Les compétences scolaires de base des candidats étaient / sont insuffisantes
-La compréhension pratique ou les compétences pratiques de base des candidats étaient / sont insuffisantes
-Il n'y avait / n'y a pas/ trop peu de candidats
-Les compétences personnelles / sociales des candidats étaient / sont insuffisantes
-Le manque de connaissances sur le choix des bons candidats
-Le manque de ressources et la dimension chronophage des dispositifs d'apprentissage
-Le manque de connaissances sur le processus de formation.

Afin que les entreprises puissent faire face à ces problèmes / défis et les surmonter, les besoins de soutien suivants sont mis en avant :

-Soutien, information et conseils sur les possibilités de financement
-Assistance dans le traitement formel de l'apprentissage (contrat d'enseignement ou de stage, déclarations d'assurance, rémunération)
-Présélection des candidats
-Informations sur le contenu de l'apprentissage
-Consultations de facilitateur de l’apprentissage (fin de formation / Analyse des besoins en compétences)
-Assistance à la préparation / mise en œuvre des processus de recrutement
-Soutien et information à l'organisation d'alliances de formation pour l'apprentissage

Télécharger le rapport grecque

  • Pologne

Le rapport national de recherche polonais fournit des informations intéressantes sur le système d'apprentissage en Pologne: définition, gouvernance, caractéristiques distinctives, implications financières, ainsi que des services de soutien aux entreprises pour accroître l'engagement des employeurs dans les programmes d'apprentissage. Il présente également les résultats d'une enquête menée auprès d'un échantillon de TPE/PME sur leurs expériences, leurs besoins et leurs défis en matière d'apprentissage.

Télécharger le rapport polonais

 

The European Commission support for the production of this publication does not constitute an endorsement of the contents which reflects the views only of the authors, and the Commission cannot be held responsible for any use which may be made of the information contained therein.